Victoire de Fabio Quartararo au Grand Prix de Doha

Publié le 8 avril 2021
Victoire de Fabio Quartararo au Grand Prix de Doha
Actualités
Sport

Nous avions vu dans un précédent article à quel point Fabio Quartararo était prodigieux. Ce dimanche 4 avril 2021 ne déroge pas à la règle pour le jeune Niçois. Il a encore une fois montré l'étendu de son talent en remportant le Grand Prix de Doha offrant ainsi 2 victoires en autant de courses à son équipe Monster Energy Yamaha MotoGP

Un départ en trombe


Ce Grand Prix n’a pas été de tout repos, bien au contraire ! Avec plusieurs rebondissements tout au long de la course, nous avons eu le droit à plusieurs frayeurs. Un exemple avec la prouesse de Maverick Viñales ayant réussi à faire une remontée tout aussi impressionnante que stratégique, pour prendre la cinquième place. L'Espagnol avait chuté à la neuvième place au début du Grand Prix mais grâce à son expérience acquise lors du précédent Grand Prix, dont il est sorti vainqueur, il a su garder son calme et rattraper son retard au fil de la course sur sa YZR-M1.

« C'est sûr, la course ne s'est pas déroulée comme nous l'attendions, mais je suis quand même assez content, car au final, c'est un résultat positif. J'ai beaucoup géré les pneus au début pour pouvoir être plus fort à la fin. Cela a payé, car à la fin j'étais très fort, surtout l'adhérence arrière était bonne. J'aurais juste aimé avoir cinq tours de plus. Nous allons essayer de revenir plus fort. » - Maverick Viñales, Monster Energy Yamaha MotoGP.

La maison PETRONAS Yamaha SRT en difficulté

Franco Morbidelli a quant à lui fini en 12e place. C’est une maigre consolation pour la maison PETRONAS Yamaha SRT sachant que Valentino Rossi a terminé 16e, bien loin du podium. Les deux pilotes ont connu une course difficile. Parti initialement de la dixième place, Morbidelli s'est retrouvé dans une lutte acharnée pour espérer être dans le top 10. Second du classement général la saison dernière, Morbidelli s'est montré efficace en début de course. Malheureusement, il n’a pas pu progresser davantage après avoir utilisé son pneu arrière tendre trop tôt. Les efforts de l'Italien n’auront pas été suffisants. En finissant à la 12ème place, Morbidelli se retrouvera à seulement 5,787s du vainqueur de la course.

« C'était une course difficile, mais au moins j'ai pu me battre ce week-end. Nous sommes revenus à une configuration que nous avions au début de 2020, donc les problèmes que nous avons eus en course aujourd'hui étaient les mêmes que ceux que nous avons rencontrés au début de la saison dernière, où j'ai utilisé le pneu trop tôt. Cela semblait être la meilleure configuration pour nous en ce moment, pour donner un meilleur feeling sur la moto. » - Franco Morbidelli, PETRONAS Yamaha SRT.

Valentino Rossi : une erreur de parcours cruelle pour l'Italien

Son coéquipier Valentino Rossi, nonuple champion du monde, est parti de la 21ème place.  Un départ également très mouvementé pour l’Italien de 42 ans. Néanmoins, Le Docteur a su comme à son habitude tirer le meilleur parti d'une situation difficile. Gagnant des places dans le premier virage, Rossi s'est assis confortablement dans le peloton et a égalé les temps au tour des leaders avant de passer devant Danilo Petrucci à la mi-course. Cependant, il a fait l’erreur de lancer une attaque trop tardive. Utilisant les derniers grips de ses pneus tendres pour remonter en 16e place, il a malheureusement laissé un écart avec la 15e place trop important. Ne pouvant plus rattraper ce retard, il a dû se contenter de la 16e position à l’arrivée du drapeau.

« Ce n'est pas un grand résultat aujourd'hui et partir de derrière est très difficile, car toutes les motos sont fortes. Mon rythme n'était pas si mauvais, mais ce n'était pas suffisant pour rester avec le groupe, surtout dans les premiers tours. Je m'attendais à un peu mieux car ce matin nous avons trouvé quelque chose qui m'aide à mieux rouler. Je pensais que je pouvais rester avec le groupe de tête, mais nous n'avions pas assez pour le faire. » - Valentino Rossi, PETRONAS Yamahas SRT.

Quartararo : une fin de course spectaculaire

Pour en revenir au grand champion de cette course, Quartararo a été victime du premier tour en rétrogradant de la cinquième à la huitième place. Le jeune Niçois se retrouve alors devant son coéquipier Maverick Viñales, également en difficulté lors du premier tour. Cependant, le duo Yamaha d'usine a gardé son calme et sa concentration. Sachant que c’était une course en deux temps, les deux pilotes ont bien géré leurs pneus. Avec la gomme tendre comme pneu privilégié, Quartararo et Viñales ont géré leur rythme confortablement et ont maintenu leur position dans le groupe de tête.

Durant la seconde phase du Grand Prix, Quartararo a fait appel à son talent et s'est montré à la hauteur de nos espérances. Le Français a alors grimpé jusqu'à la cinquième place en profitant d'un accrochage entre Miller et Mir. Déchainé, il a ensuite dépassé Rins puis Bagnaia pour accéder au podium à 6 tours de l'arrivée.

Commence alors une incroyable bataille avec les Ducati de Zarco et Martin. A l'issue d'une manoeuvre parfaite, El Diablo, dépasse Johann Zarco et quelques instants plus tard Jorge Martin, pour prendre la tête du Grand Prix. Avantage de courte de durée car Jorge Martin reprend la 1ère place dans la ligne droite.

Au début du 20ème tour, Quartararo reprend les reines de la course et creuse cette fois-ci l'écart avec les Ducati pour se détacher légèrement et franchir la ligne avec 1,4 seconde d'avance sur... Zarco qui a réussi à dépasser Martin dans le dernier tour !

« Je n'ai pas de mots. Cette victoire est différente des trois courses MotoGP que j'ai gagnées jusqu'à présent. Après la dernière course, j'étais un peu déçu de moi-même. Pendant cette course, c'était totalement différent. A neuf ou dix tours de la fin, j'ai pensé : "C'est le moment de pousser et de montrer notre potentiel. »  - Fabio Quartararo, Monster Energy Yamaha MotoGP.

Coco Rico

Une grande victoire pour la France avec un doublé historique sur les plus hautes marches du podium. Un évènement qui n’avait pas eu lieu depuis 1954 à Reims. Nous avions déjà eu le privilège d’avoir deux Français sur un même podium dans la catégorie reine de la moto. Un évènement rare rendu possible grâce à Pierre Monneret (grand vainqueur du Grand Prix) et Jacques Collot en troisième position. Ce week-end, Quartararo et Zarco ont su redorer une nouvelle fois le blason du drapeau tricolore.

Avec la victoire de Quartararo, le duo Yamaha se retrouve à Portimao en deuxième position du classement général, avec un score final de 36 points. Yamaha est également en tête du championnat des constructeurs avec 50 points, tandis que Monster Energy Yamaha MotoGP conserve son avantage dans le championnat des équipes avec 72 points.

Le Championnat du Monde MotoGP reprendra ses droits au Portugal, sur le circuit de Portimao, le week-end du 16 au 18 avril.

Articles en relation

Ajouter un commentaire

 (avec http://)