CASQUE ROOF RO200: Le casque à posséder dans sa panoplie de motard(e)

Publié le 10 juin 2020
CASQUE ROOF RO200: Le casque à posséder dans sa panoplie de motard(e)
Actualités

Absent du marché du casque intégral sportif depuis de nombreuses années, la marque Roof, sous l’impulsion de son co-fondateur, Claude Morin, ancien pilote de moto en compétition, a décidé de frapper un grand coup avec son casque RO200. Ses caractéristiques techniques lui permettent de venir s’aligner face à des pointures comme Shoei, Arai, Shark ou X-Lite.

Ses caractéristiques techniques

Lorsqu’on pense racing, on ne pense pas forcément à Roof, pourtant avec ce nouveau casque, la marque a d’entrée de jeu fait parler d’elle en proposant le casque le plus léger du marché : 1090 grammes (1150 grammes à partir de la taille L). Avec près de 25 ans d’expérience, principalement dans le casque de route, la marque s’en est servie pour confectionner ce nouvel équipement capable de rivaliser avec les cadors. Cette extrême légèreté en fait son atout principal, alors que d’autres casques comme le Shoei X-Spirit III ou le HJC RPHA 11 pèsent près de 1350 grammes, ou encore le Shark Race-R Pro Carbon à 1200 grammes.

Le RO200, qui se présente sur un marché haut de gamme, propose un large champ de vision (210° en horizontal et 100° en vertical) permet de faire des contrôles sans se provoquer un torticolis. De plus, lorsque les aérations sont fermées, le casque a le mérite de proposer une insonorisation admirable, au-dessus de la moyenne des casques racing. La ventilation quant à elle, a été bien pensée puisque le flux d’air circule parfaitement, avec des mentonnières efficaces et plus faciles à manipuler avec les gants que les aérations sur le front et à l’arrière.

Et enfin, niveau sécurité, la fermeture de la jugulaire s’effectue via une boucle double D, et le casque bénéficie également d’un système d’extraction d’urgence des mousses de joues, permettant de libérer rapidement la tête sans contrainte. Sa composition en carbone et fibre de verre assure une résistance optimale.

Une praticité bien pensée

Le côté pratique du casque n’a pas pour autant été mis de côté par la marque. Si vous en avez marre de ressembler à un hamster en enfilant le votre, vous apprécierez les mousses intérieures du RO200 non écrasantes à l’enfilage, ni trop épaisses pour permettre à votre visage de respirer, vrai gage de confort. Malgré ce gain de poids, et de place pour la tête, ce casque propose tout de même un maintien sûr même à grande vitesse. La jugulaire a été pensée pour faciliter sa manipulation grâce à la fermeture par Velcro, bien qu’un peu courte, reste également à savoir si cela tiendra dans le temps. De plus, pour accentuer le côté pratique et confort, Roof a adapté le casque au port de lunettes, l’a rendu compatible avec un kit de communication Bluetooth et l’habillage est facilement démontable, lavable et ajustable.

Un design maison

Le côté esthétique n’a pas non plus été délaissé puisque Roof propose ce casque en plusieurs coloris différents dont le « Carbon Panther » laissant apparaître discrètement une panthère sur l’arrière. Bien que plutôt habitués à des casques de route depuis quelques temps, les concepteurs ont tout de même gardé la patte Roof avec une forme arrondie et sa forme de l’écran qui rappelle le style adopté sur les modulables. Sans oublier le carbone, qui marque l’esprit racing du produit.

Comme vous l’avez compris, ce casque, qui se place dans le haut du panier avec un prix à 699€, a été conçu et pensé pour être un poids plume mais n’a pas dénigré les aspects techniques et sécurité pour autant. En cette fin de confinement, la période est idéale pour tester le RO200 et profiter de cette liberté retrouvée pour enchainer les balades entre amis tout gardant un maximum de confort.

Ajouter un commentaire

 (avec http://)