CASQUE EVO-ONE 2 LITHION DUAL

Le casque modulable SHARK EVO-ONE 2, avec son allure racée a été étudié avec soin afin de vous offrir le plus grand plaisir d’utilisation et une grande Polyvalence ! (ville, route, casque ouvert et écran baissé…)

Quantité
Guide des tailles SHARK

449,99 €
Payez en 4 fois sans frais
4 mensualités : 112.25 € + 112.25 € + 112.25 € + 112.25 €

Shark vous présente le casque modulable adulte EVO-ONE LITHION DUAL :

Visibilité :

  • Écran cinématique renforcée incolore traité  anti-rayures
  • Livré avec film Pinlock Max Vision de série
  • Double écran solaire très couvrante labellisé UV380 et traitée anti-rayures
  • Système « Autoseal » plaquant l'écran sur le casque offrant une meilleure insonorisation et un total hermétisme contre l’eau et le froid
  • Système de blocage rapide visière

Sécurité :

  • En résine thermoplastique injectée offrant une grande résistance à l'impact pour un poids de 1650 g +/-50
  • Jugulaire par fermeture micrométrique rapide et sécurisante

Avantages :

  • Système breveté "Auto-up et Auto-down" qui relève automatiquement l’écran lorsque l'on soulève la mentonnière
  • Mentonnière optimisé système pour une ergonomie améliorée et la flexibilité de verrouillage pendant l’utilisation
  • Mentonnière avec verrouillage à l'arrière dont le fonctionnement permet une manipulation à un seule main
  • Verrouillage mentonnière renforcé, ergonomique, souple et optimisé en cas de chocs
  • Profil compact et aérodynamique offrant une réduction des bruits (études CFD, simulation des flux numériques)
  • Intérieur confortable en fibre de bambou, démontable et lavable sur programme délicat ou à froid en filet de protection
  • Système de démontage rapide et sans outils de l'écran renforcée
  • Verrouillage renforcée de l'écran par système "Autoseal" qui assure un niveau sonore moins élevé et moins d'air froid
  • Système Easy Fit : cannelures spécifiques dans les mousses de joues pour faciliter l'insertion des branches de lunettes
  • Nombreuses ventilations pour un confort optimal
  • Bavette anti-bruit rétractable et escamotable aimantée se rabattant automatiquement lors de l’ouverture
  • Emplacement prévu pour le Sharktooth®
  • Double homologation CE 22.05 jet et intégral

Tous nos casques sont livrés avec un écran incolore de série.

Retrouvez ici l'intégralité de nos casque Shark !

Marque : SHARK

Référence : SHAHE9704EAKAXS

Caractéristiques :

  • Type de casque : Modulable
  • Type de coque : Thermoplastique
  • Nombre de coques : 2
  • Jugulaire : Boucle micrometrique
  • Intérieur : Tissu microfibre
  • Poids : 1650 g +/-50
  • Intérieur démontable et lavable : Oui
  • Ecran anti-rayures : Oui
  • Ecran anti-buée : Oui
  • Ecran solaire interne : Oui
  • Livré avec une housse : Oui
  • Genre : Adulte
  • Equipement motard route : Casque moto

Références spécifiques :

ean13
3664836000497

L’achat d’un casque de moto ou de scooter est un choix important. Le choix d’un casque doit prendre en compte de nombreux éléments techniques, et pas seulement l’aspect esthétique du produit. Ce guide a pour but de vous aider dans le choix de votre casque et de vous repérer par rapport aux nombreuses options et équipements que l’on peut retrouver sur différents modèles. Le casque étant avant tout un élément de protection, le meilleur casque sera celui qui correspond à votre type d’utilisation, à votre morphologie puis à votre look.

Petit rappel vis-à-vis de la loi :

D’après l’article R. 431-1 du Code de la Route « En circulation, tout conducteur ou passager d'une motocyclette, d'un tricycle à moteur, d'un quadricycle à moteur ou d'un cyclomoteur doit être coiffé d'un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché. »

En effet, depuis 1973 le port du casque pour un motard et pour un passager est obligatoire pour tous les types de deux roues, au même titre que la ceinture de sécurité pour un automobiliste. En cas de non-respect de ces règles, le véhicule peut être immobilisé, en plus de l’amende de quatrième classe d’un montant de 135 euros pouvant aller jusqu’à 750 € et un retrait de 3 points sur le permis. Également, en cas d’accident, le motard non casqué verra sa responsabilité engagée en matière d’assurance, entraînant une réduction de l’indemnisation pour les blessures. Cette baisse d’indemnisation peut aussi valoir pour un passager non casqué.

Les différentes catégories de Casques :

Le casque intégral :

Le casque moto intégral enveloppe le crâne et protège entièrement le visage et le menton. Il apporte ainsi une sécurité plus importante en cas de choc. Il est donc parfaitement adapté pour la conduite sur route, sur autoroute et aussi en cas d’intempérie. De plus, il s’agit du seul type de casque homologué sur circuit. Il est très demandé par les pilotes qui apprécient ses qualités d’isolation phonique et thermique, et peuvent donc mieux se concentrer sur la route. Il peut être utilisé sur tous les types de routes, mais il sera moins agréable par temps chaud en milieu urbain.

Voir tous nos casques intégraux.

Le casque jet :

Le casque jet est réservé aux conduites en milieu urbain. Plus léger et plus économique, de nombreux utilisateurs de deux-roues s’équipent de ce type de casque. Il permet un champ de vision plus large et un passage d’air plus agréable en été. Ce type de casque propose un large choix de finitions et de looks par rapport aux casques des autres catégories. En revanche, il ne protège pas complètement son utilisateur, et n’est donc pas le casque le plus sécurisant.

Voir tous nos casques jet.

Le casque modulable :

Grâce à un système de mentonnière amovible, le casque modulable est polyvalent ce qui permet une utilisation urbaine et routière confortable. Il s’ajuste en fonction des besoins de son utilisateur qui peut relever la mentonnière pour gagner un confort et en visibilité, ou la baisser pour gagner en sécurité. En revanche, cette polyvalence fait augmenter son poids.

Voir tous nos casques modulables.

Le casque tout-terrain, cross, enduro et trial :

Dans cette catégorie, l’utilisateur dispose d’un choix plus réduit que dans la catégorie des casques intégraux, modulables et jets. Le casque motocross est conçu exclusivement pour un usage sportif en milieu tout terrain. Ses caractéristiques permettent une aération et une légèreté indispensable pour les efforts sportifs des pilotes. Il est facilement reconnaissable avec une longue visière et une mentonnière imposante, qui apportent plus de sécurité au pilote. Il existe différents types de casques dans cette catégorie destinés aux différentes disciplines

Voir tous nos casques tout-terrain et cross.

La taille :

Le premier élément à prendre en compte dans vos choix : la taille !

Tout comme une taille de chaussures, vous avez une taille de casque. Elle est exprimée en cm par tour de tête, mesurée là où la tête est la plus large. C’est-à-dire, à environ 2 cm au-dessus des oreilles. La taille d’un casque est indiquée à l’arrière. Elle est souvent exprimée en centimètre, mais parfois certains fabricants indiquent des tailles XS, S, M, etc. Il faudra donc regarder la taille qui correspond à votre tour de tête en centimètre, sachant que chaque marque peut tailler différemment.

Un casque qui n’est pas à votre taille n’assurera pas correctement votre sécurité. Dans un casque trop petit, vous serez très rapidement gêné par les pressions exercées sur votre visage ou sur votre crâne. Il sera alors difficile de rester pleinement concentré sur la route. Un casque trop grand ne sera pas assez serré et il y aura des ballottements importants, qui seront amplifiés lorsque les mousses se tasseront. L’inconfort augmentera au fil des jours et vous ne serez pas aussi bien protégé qu'avec un casque bien taillé. Avec un casque à votre taille, vous devez ressentir une légère pression exercée par les mousses intérieures sur vos joues. En effet, le casque doit rester collé aux joues, et vous devez sentir que le poids est bien réparti.

Attention ! La moindre gêne au niveau des tempes, du front ou de la nuque sera amplifiée au bout de quelques minutes de conduites.

Le regard doit être bien au centre de la visière pour bénéficier du champ de vision le plus important. Essayez le casque avec vos lunettes de vue si vous en portez. Les mousses sont des éléments importants pour votre sécurité mais aussi pour votre confort. Bien qu’elles soient recouvertes d’un textile hypoallergénique, ces mousses sont en contact direct avec votre peau et vos cheveux. Ainsi, privilégiez des mousses lavables et détachables afin de faciliter leur entretien.

Le poids :

Il s’agit d’un élément important pour le motard, qui est influencé par de nombreux critères. En moyenne, il pèse 1400 grammes, mais certains casques, comme les casques racing ou jet sont plus légers (environ 1000 grammes) tandis que les casques modulables sont plus lourds (environ 1800 grammes).

Le poids du casque doit donc être adapté à l’utilisation que vous en faites. Pour un utilisateur qui réalise régulièrement des longs trajets, un casque lourd se fera ressentir et pourra rapidement devenir difficile à supporter. Cela dépendra aussi de la morphologie du motard.

Cependant un casque plus léger ne sera pas forcément plus confortable. Pour certains modèles, la suppression  d'éléments importants comme l’isolation phonique, ou l'utilisation de mousses de moins bonnes qualités, entraîneront un poids inférieur au détriment du confort.

Les accessoires ont donc une influence sur le poids du casque. Plus il est équipé, plus il est lourd. C’est donc au motard de trouver le bon compromis entre poids et confort en fonction du type d’utilisation et de sa morphologie.

Le type de protection :

L'homologation et résistance du casque :

Chaque casque vous garantit un niveau de protection réglementaire à partir du moment où il est homologué ECE. L’attestation d’homologation est cousue la plupart du temps sur la jugulaire qui vous permet d’attacher votre casque. Elle pourra parfois se situer au fond du casque.

  • Un casque intégral mentionnant la norme ECE 22-04 ou ECE 22-05 suivi de la lettre P (Protective) assure le niveau de protection requis pour ce type de casque.
  • La norme ECE 22-05 J autorise donc la circulation des casques Jet. La norme ECE 22-05 PJ (Protective-Jet) concerne les modèles modulables.
  • Le casque doit bien mentionner la lettre J pour pouvoir être utilisé en position ouvert. Et doit également posséder la lettre P pour être utilisé en position fermé.

Y a-t-il alors, des casques plus résistants que d’autres en fonction de leur matériau ?

À partir du moment ou un casque est homologué, il n’y a pas de grosses différences, mais chaque matériau dispose d’avantages spécifiques !
Le casque en polycarbonate présente les mêmes capacités d’absorption des chocs qu’un casque en fibre. En revanche, la technique de fabrication utilisée pour concevoir un casque en polycarbonate est plus rapide et moins technique. Les prix de ce type de casque seront donc plus accessibles, mais les poids affichés seront plus élevés.

À l'inverse, les casques fabriqués en matériaux composites comme le kevlar, la fibre de verre ou encore le carbone,  sont des matériaux plus légers tout en étant résistants. La technique de conception étant plus complexe, les coûts de production sont plus élevés.

Les casques en fibre carbone, grâce à leur légèreté sont souvent utilisés en compétition, mais des casques en carbone sont aussi disponibles sur des casques jets et sur des casques modulables.

Encore une fois, c’est au motard de trouver le compromis entre budget et confort.

Les différents systèmes de fermeture :

Les lanières utilisées pour fermer le casque s’appellent les jugulaires. Elles doivent toujours être fermées lors de l’utilisation du casque et réglées de manière à pouvoir glisser deux doigts entre la jugulaire et le menton.

On retrouve trois systèmes principaux de fermetures :

  • Les fermetures mécaniques avec l’insertion d’un ergot dans un petit boitier déclenchant un clic lors de la fermeture, garantissant la sécurité du motard.
  • Les boucles en double D, légèrement plus compliquées à installer mais qui garderont toujours un serrage optimal, apportant confort et sécurité.
  • Il existe aussi des fermetures dites « à crémaillère », avec des crans. Ce type de fermeture est plutôt utilisé sur des casques d’entrée de gamme, mais cela apporte un usage pratique intéressant.

La ventilation :

Il est important d’avoir un système de ventilation efficace, qui permettra d’éliminer l’apparition de buée par temps froid et empêchera l’utilisateur de souffrir de la chaleur par temps chaud. Néanmoins si vous décidez de choisir un casque moto très ventilé il faut penser aux bruits parasites occasionnant une gène lors de la conduite.

L'écran du casque de moto :

La teinte :

L’écran est une partie importante de votre casque. Il a pour rôle de vous protéger des impacts et d’éviter à votre visage de faire face au vent. Conformément aux normes européennes, l’écran livré sur un casque de moto est incolore. Mais vous avez la possibilité d’ajouter une option d’écran fumé, afin d’avoir une meilleure visibilité par temps ensoleillé. Il y a également la possibilité de choisir une teinte orange afin de bénéficier d’une meilleure visibilité par temps nuageux.
Attention tout de même, pour rouler en toute légalité, la teinte fumée est limitée à 50 %. Une autre solution consiste à choisir un casque avec un écran solaire rétractable. Il permet d’éviter les éblouissements et d'être relevé à tout moment. Cette option ajoute du poids au casque et s'avère plus pratique que de porter des lunettes de soleil sous le casque.

Les casques sportifs :

L’écran de votre casque va aussi dépendre du type de casque choisi. Un casque au design sportif sera livré de série avec un écran plus épais et donc plus résistant, avec un profil plat pour permettre facilement l’ajout et le retrait de tears-offs.

Les tears-offs :

Les tears-offs sont composés d’une succession de plusieurs films transparents, qui se retirent les uns après les autres avec des languettes lorsque la visibilité est diminuée, et que vous ne souhaitez pas interrompre votre sortie. Il s’agit d’une technologie destinée à la compétition, en enduro ou aux pistards.

Le Pinlock - solution anti-buée :

Les fabricants proposent aussi des solutions antibuée directement intégrées à l’écran de votre casque. Il peut s’agir d’une solution antibuée appliquée sur la face interne de l’écran, ou alors, d’une lentille antibuée Pinlock à fixer sur la visière. Cette option peut vous éviter le port d’un cache-nez.

Les traitements anti-rayures :

Certains casques bénéficient également, d’un traitement anti-rayures permettant de durcir la surface de l’écran. Cela apporte plus de résistance face aux impacts et permet d’augmenter la sécurité du motard. Malgré ce traitement, l’écran reste un élément fragile. Veillez toujours à démonter l’écran avec précaution lorsque vous le nettoyez ou le remplacez. Vous pouvez également privilégier un écran avec un système de fixation rapide pour faciliter l’accomplissement de la tâche d’entretien.

Un casque propose donc de nombreuses options : A vous de faire votre choix !

Il existe aussi ... :

Les intercoms ou kits mains-libres :

Un équipement intercom ou kits mains-libres permet de communiquer avec votre passager. Il existe différents systèmes, certains étant plus sophistiqués que d’autres. Vérifiez que votre casque peut accepter des oreillettes sous les mousses sans vous écraser les esgourdes.

Casque haute visibilité : peinture réfléchissante ! :

Quoique les adhésifs rétro-réfléchissants soient obligatoires pour tous les modèles de casque de moto, vous pouvez opter pour une peinture fluorescente permettant d'optimiser votre visibilité sur la route.

Quand faut-il changer de casque ? :

Tout d’abord, il est impératif de changer de casque après que celui-ci ait subit un choc. Même s’il ne semble pas y avoir de dégât, il peut avoir été endommagé à l’intérieur, il faut donc changer de casque pour être protégé dans les meilleures conditions.

Au fil du temps, la capacité d’absorption des chocs diminue et les éléments du casque s’usent. Mais ce sont parfois les pièces qui s’usent plus rapidement que la partie protectrice du casque. Vérifiez l’état des mousses intérieures. Si elles sont molles et tassées, il sera bientôt temps de changer de casque, car il sera moins bien maintenu sur votre tête. Vérifiez aussi, si les mécanismes ne montrent pas des signes de faiblesse.

Si vous roulez peu, sachez que la plupart des casques sont garantis 5 ans par les fabricants. Il peut donc être utile d'en changer au moins tous les 5 ans. L’évolution technique des produits est également à prendre en compte. Donnez-vous la possibilité de bénéficier des technologies les plus récentes pour vous protéger. On estime que tous les 5 ans, il y a une réelle différence technique entre les produits.

Comment entretenir son casque ? :

Il peut être bon de rappeler qu’il ne faut jamais acheter un casque d’occasion. On ne connaît pas l’historique du casque ni la manière dont il a été entretenu.

Un bon entretien du casque est effectué par un nettoyage minutieux et régulier des mousses et une conservation dans un endroit approprié et sec.

Actualités